Photo la Regordane

« Regards sur la Regordane »du 16 mai au 12 juin 2010
Exposition de photographies
de Marie-Virginie Cambriels
Le vernissage a eu lieu le dimanche 16 mai

photo_Cambriels

Marie-Virginie Cambriels a parcouru à pied la Regordane du Puy-en- Velay à Saint-Gilles-du-Gard en août 2007. Artiste en marche, elle arpente les chemins d’histoire, parfois en musique, et partage son expérience à travers guides, expositions photographiques, récits de voyages ou spectacles.
A l’heure où d’autres chemins médiévaux connaissent une nouvelle heure de gloire, tels les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, nous vous invitions à découvrir ce chemin tout aussi riche d’histoire à travers une exposition de photographies. >>>Télécharger l’affiche en .pdf
Chemin mythique emprunté par Guillaume d’Orange pour délivrer Nîmes ou par saint Julien l’Hospitalier en sa quête, le chemin de Regordane, partie méridionale de la « grande route de France (c’est à dire d’île de France) au Languedoc » a été bien oublié. Axe commercial privilégié, à une époque où la vallée du Rhône se trouvait hors du Royaume de France, et où cette route était donc la plus orientale du Royaume de France, reliant le Massif Central au port florissant de Saint-Gilles, il a vu passer pèlerins dudit saint Gilles, dont l’abbaye était alors tout aussi florissante, convois muletiers, chevaliers, compagnons et marchands. Les seigneurs se disputaient les péages lucratifs qui le jalonnaient, du Puy-en-Velay aux confins de la Camargue en passant par Langogne, Villefort, Alès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

UA-264487-15